Rachida Madani : Bah, cédons-leur la place 
dimanche 22 avril 2012, 10:56 - ~ Choix : Poême
« Bah, cédons-leur la place
laissons-les s'exprimer
                              s'expliquer
à coups de perles rares.
À tes mots
homme friand de larves,
à ta plume fétu de paille
et sors-nous encore de tes eaux noires
quelque huître hermétique
interprétable et fécondable
                                  à merci.

Mais ne viens pas nous défendre
ne viens pas nous consoler
ne viens pas nous chanter la tendresse
                                 des sirènes mutilées
les bras déployés en épouvantail.
Tu n'as rien proclamé
rien aboli
999 pages n'ont rien atténué
derrière les sept portes de l'enfer
à peine t'y ont-elles aménagé une place.

Mais il est vrai que nul noyé
n'est allé plus loin que le fond de la mer,
nul pendu ne s'est balancé
plus haut que son arbre. »

Ainsi par sa bouche
dans le jardin de verre
parla toute une nuit la chouette
                                                   la plus noire.

(Blessures au vent, La Différence)






Commentaires 

Citer sur un « site social »


 
 
 

Ajouter un commentaire

Remplissez ce formulaire pour ajouter votre propre commentaire.









Insertion spéciale : « » Ç œ Œ