Jean Cocteau 

 
   

Un menteur ne sait plus ce qu’il a dit la veille
Rire, il ne l’ose pas — si le rire l’ouvrait !
Il craint de s’endormir près de celui qui veille,
Sa paresse l’oblige à travailler le vrai.
 
J’ai connu des menteurs qui se vendaient en songe
D’autres mentaient pour rien, pour le bien d’un repas
Et toi lorsque tu viens si près de tes mensonges
Tout est sur ta figure et tu ne le sais pas.